La découverte du village, du gîte...Et de sa micro-région.

Vous ne serez pas les premiers " saisonniers " sur le Cézallier ! Les premiers hommes ont occupé les pâturages de Giniols entre 5000 et 2000 avant J.C...

Ci-dessus, à quelques minutes du gîte, les tumulus...Ultimes traces des premiers hommes du cézallier. ( cliquez pour agrandir )

Depuis toujours, les habitants ont consacré la majeure partie de leur vie à l'élevage. leurs maisons sont gravées des signes mêlant les croyances, les métiers de leurs occupants. Le site de l' Association Cézallier Vallée de la Sianne, dont le lien figure sur la page d'accueil, est particulièrement complet à ce sujet.

 

 BREVE HISTOIRE DU GITE

Le gîte vu depuis la maison de famille

 Construction de la maison Maranne ( 1818 ), de l'étable attenante ( 1819), du gîte, la maison Broussière ( 1830 ).

L'ensemble des bâtiments de l' Oliabou est acheté et unifié en 1980, suite à la disparition progressive des familles qui les occupaient. 2 des 4 maisons sont en ruine.

Une première restauration est effectuée en 1981-1985 par un cabinet d'architectes, dans la tradition des constructions régionales. Les bâtiments resteront inachevés.

Achat par nos soins des bâtiments en 2006. Les finitions sont exécutées dans le Gîte et la maison Maranne.

L'étable endommagée par la tempête de 1999 menaçe ruine. Le bâtiment est sauvé de justesse... Le toit, la totalité de la charpente à double pente, ainsi que le mur nord doivent être reconstruits. Le chantier débute en février 2008.

La couverture en double pente sera fidèlement reconstruite telle qu'elle était en 1819 par des entrepreneurs locaux. Le conseil général du Cantal accorde une subvention dans le cadre de la sauvegarde du Patrimoine Rural. Au cours de ces travaux est retrouvée une clé de voûte gravée datant de 1819. 

La grande étable est arasée, la charpente et la couverture entièrement déposées le 1er février 2008.

Le toit est terminé le 01 octobre 2008. Côté sud en lauzes, le nord en ardoises naturelles.

La grange de 1880, ruinée, ne peut être sauvée. Ses éléments architecturaux ( linteau gravé, pierres angulaires ) seront récupérés et insérés dans le futur jardin à partir de 2010.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site